Accueil ASSURANCE HABITATION Peut-on déduire l'assurance loyers impayés des impôts ?

Peut-on déduire l’assurance loyers impayés des impôts ?

Les propriétaires bailleurs courent plusieurs risques. Toutefois, leur principal souci est le défaut de paiement mensuel. Ce phénomène, même s’il ne se produit que rarement, montre une augmentation constante en France. Ce qui entraîne la mise en difficulté de bon nombre de propriétaires bailleurs. Face à cela, le gouvernement leur recommande la souscription à l’assurance loyers impayés. Cette dernière est une garantie qui permet aux propriétaires de recevoir régulièrement leurs revenus locatifs. Toutefois, il faut savoir que c’est une garantie qu’il est possible de déduire des impôts. Cependant, pour y parvenir, il sera nécessaire de réunir diverses conditions. Dans ce guide, vous pourrez faire le point sur la question « peut-on déduire assurance loyers impayés des impôts ?”. 

Le concept de garantie loyers impayés

La GLI est une assurance qui procure une protection pour les propriétaires mettant en location leur bien immobilier, face à diverses situations. Néanmoins, il faut savoir que cette garantie nécessite le paiement d’une cotisation. Ainsi, la Garantie Loyers Impayés est de 2 à 4% des revenus locatifs. 

Pour ce qui est de son prix, il dépend de 3 critères : 

  • les garanties ;
  • la compagnie d’assurance ;
  • les options sélectionnées.

Le concept de garantie loyers impayés

Quand solliciter la Garantie Loyers Impayés ?

De nombreuses circonstances peuvent amener un propriétaire bailleur à recourir à la protection de la Garantie Loyers Impayés. La principale raison concerne le locataire qui ne paye pas :

  • le loyer ;
  • les charges ;
  • les taxes ;
  • l’indemnité d’occupation.

Il faut savoir que dans ce cas, cette garantie peut être enclenchée peu importe la raison fournie par le locataire, pour ses impayés.

Ensuite, la seconde raison plausible est le départ d’un locataire prématurément. Ce qui conduit à un manquement au paiement des loyers.

solliciter la Garantie Loyers Impayés

Il faut savoir également que la couverture que permet le dépôt de garantie peut ne pas prendre en charge certains types de dégradations de votre logement après que le locataire ait quitté les lieux. Dans ce cas, le propriétaire peut recourir à la garantie loyers impayés. 

Enfin, les propriétaires bailleurs peuvent recourir à cette garantie en cas de détérioration de leur bien. Mais également pour couvrir le coût de la procédure de justice (huissier, avocat). De ce fait, la GLI permet de couvrir la procédure de remboursement des loyers impayés ainsi que de leur recouvrement. 

Comment profiter de la déductibilité de la Garantie Loyers Impayés ?

Le propriétaire bailleur peut déduire, dans sa totalité, la garantie loyers impayés de ses revenus fonciers. Cependant, pour en profiter, il faudra qu’il choisisse le régime réel. Par conséquent, les propriétaires bailleurs qui optent pour le régime micro-foncier ou forfaitaire ne pourront profiter de la déductibilité de la garantie loyers impayés (GLI). 

Comment fonctionne le régime réel d’imposition ?

C’est un régime qui soumet le propriétaire bailleur à déclarer les potentielles dépenses qu’il a effectuées durant l’année. Pour ce faire, il doit effectuer un calcul précis de l’impôt. Par conséquent, les propriétaires bailleurs doivent inclure les charges et frais liés à leur logement mis en location après déduction du montant des loyers. Ainsi, ces dernières peuvent représenter la charge de copropriété, la taxe foncière, les intérêts d’emprunt et leurs frais et les potentiels travaux de rénovation pour améliorer le logement. Sans oublier également qu’il doit inclure les primes d’assurance, comme le propriétaire non occupant ou la garantie loyers impayés. 

Il faut savoir qu’il est possible de recourir à une agence immobilière pour s’assurer de la bonne exécution de la procédure. Néanmoins, cela représente des frais supplémentaires. Car, ce sera à l’agence de s’occuper de la gestion, de s’assurer de l’état des lieux à la sortie du locataire et même de la mise en location de votre bien. 

Il faut savoir que vous pourrez déduire toutes ces charges des revenus fonciers. Ainsi, le propriétaire bailleur a la possibilité d’en faire la mention en tant que frais déductible. Néanmoins, pour le faire, il faudra qu’il souscrive à une Garantie Loyers Impayés et qu’il soit en auto-gestion. 

le régime réel d’imposition

À qui est destiné le régime réel d’imposition ?

C’est une obligation à laquelle doivent se plier l’ensemble des propriétaires de biens immobiliers ayant des revenus fonciers supérieurs à 15 000 euros par an. Par conséquent, le régime micro-foncier est accessible uniquement aux propriétaires ayant des revenus fonciers ne dépassant pas les 15 000 euros par an. Néanmoins, pour profiter des avantages du régime réel d’imposition, ces derniers peuvent y recourir malgré des revenus fonciers faibles. 

Est-il obligatoire d’avoir une assurance habitation pour télétravail ?

L’assurance habitation permet de protéger votre logement contre plusieurs imprévus. Cependant, au regard de la loi, la souscription à une telle assurance n’est pas...

Combien coûte une assurance pour Lamborghini ?

Le constructeur automobile italien de luxe le plus connu au monde est sans conteste Lamborghini. En effet, faisant une forte concurrence aux véhicules Porsche,...

Comment épargner pour sa pension ?

La retraite est souvent décrite comme le moment parfait pour profiter une seconde fois de sa jeunesse. Néanmoins, nombreux se questionnent sur le système...

Comment trouver un plombier pas cher à Lyon ?

Les soucis de plomberie sont assez courants. En effet, que vous ayez un réseau de plomberie récent ou ancien, il est souvent nécessaire d’y...

L’importance de demander un devis assurance auto Honda !

La prise d’une assurance auto est obligatoire en France, pour tous types de voiture. Dans le cas où vous êtes propriétaire d’un véhicule Honda,...